L’histoire de L’île aux plantes

Aloe arborescens

C’est 1993 qu’est créée L’ile aux plantes par Pierre Marie Gélineau suite à une rencontre avec le Père Romano Zago et la révélation de cette plante alors quasi inconnue en France et en Europe.

Commence alors l’aventure de la mise en place de la plantation des Canaries. Le réseau de vente par correspondance démarre également de façon modeste tout d’abord, puis à un succès grandissant lié à un bouche à oreille très positif.

Je reprends la société en 2010 avec le désir de donner un sens à ma vie professionnelle dans une domaine dans lequel je vis et je m’épanouis depuis ma naissance.

Car c’est bien l’influence de mon père, Patrice Percie du Sert, ingénieur agronome et surtout spécialiste renommé en apithérapie qui m’amène à m’engager dans cette voie.

Le défi est important car il faut alors créer de nouveaux réseaux, de nouveaux produits et se faire mieux connaitre afin de pérenniser l’activité de l’entreprise. L’île aux plantes se développe alors, mais toujours en gardant sa structure familiale garante de son intégrité.

Notre priorité est et restera la qualité des produits et des services que nous vous proposons.

Aujourd’hui encore L’île aux plantes continue à évoluer et innover, au travers de sa nouvelle plantation, et en proposant de nouveaux produits qui ont toute leur utilité dans ce monde. L’aloe arborescens est une plante merveilleuse qui ne cesse de nous étonner et c’est pour cela que, comme moi, je vous souhaite de découvrir tous ses bienfaits.

Violaine Percie du Sert

Violaine et Bruno L'île aux plantes
Plantation aloe arborescens

Nos valeurs

Parce qu’il nous semble important que vous sachiez qui se cache derrière ces paroles et les produits que nous vous proposons, voilà un bel aperçu des valeurs que l’on privilégies !

On dit oui :

  • Aux produits d’origine naturelle et de qualité
  • A être attentif à vos attentes et vos questions
  • Conseiller et renseigner sur nos produits
  • Garder une éthique du respect de l’Homme et de son environnement
  • Aux cultures d’Aloes Arborescens plutôt qu’aux cueillettes sauvages (maîtrise de la maturité de la plante, respect du cahier des charges biologique, respect de l’écosystème).

On dit non :

  • Aux systèmes de conservation des produits qui ne respectent pas la Plante et l’Homme
  • Aux produits de synthèses, aux OGM
  • Aux tests cosmétiques sur les animaux
  • A l’exploitation de la Nature par des cueillettes sauvages et autres techniques désastreuses.

w

Votre panier

Le panier est vide

Total
€0.00
Appliquer
0