— Notre histoire

 C’est en 1993 que L’Ile aux plantes voit le jour, de la rencontre de Pierre-Marie Gélineau, horticulteur depuis 3 générations, et du Père Romano Zago, l'auteur d’un livre de témoignages, plein d’espoir, sur les effets bénéfiques de l’Aloe Arborescens.

De cette rencontre va naître une passion pour la plante de Pierre Marie et la création d'une plantation d’aloe arborescens exemplaire aux îles Canaries. Toutes les conditions climatiques, géographiques et géologiques étaient réunies en cet endroit (climat ensoleillé, précipitations faibles, une terre volcanique riche en sel minéraux...) pour la culture des aloes.

Depuis, la plantation a grandi et prospéré. Les feuilles commercialisées sont issues de pieds qui ont entre 5 et 15 ans d’âge, des techniques novatrices respectueuses de la plante ont été mises en place et la certification biologique acquise en 2008. Dans le même temps une structure de vente avait été créée, L'Île aux plantes à Chemillé (49). J’ai repris en 2010 cette structure, que j’ai implantée dans le Sud de la France près de Toulouse (31).

Pour ma part, j’ai d’abord commencé mon parcours professionnel dans un tout autre domaine, mais depuis mon enfance j’ai évolué dans le milieu des thérapies naturelles et en particulier l'apithérapie. Mon père, Patrice Percie du Sert, a fondé l’entreprise Pollenergie, spécialisée et novatrice justement dans ce domaine, et il m’a transmis très tôt sa passion pour l'étude des bienfaits de la nature. C'est ainsi que grâce à l'Aloe Arborescens j'ai pu revenir à mes premières amours… les produits de santé naturels.

Je voue aujourd’hui une véritable passion à cette plante ; originaire d’Afrique du Sud, elle est très populaire en Asie et en Amérique du sud notamment , où les populations défavorisées l’utilisent pour maintenir ou retrouver leur capital santé.

La matière première que nous utilisons, l'Aloe Arborescens de la plantation des Canaries, a l’avantage d’être vraiment naturelle et non traitée. Les feuilles sont âgées d’au moins 5 ans quand on les ramasse et l’acheminement se fait dans la foulée de la cueillette. Elles sont soit intégrées à un kit qui contient aussi du miel et qui permet à nos clients de préparer eux-mêmes le jus soit préparées par nos soins et commercialisées sous forme de jus prêt à consommer. Ce jus a fait l'objet de plus d'un an d'étude pour en assurer une mise au point parfaitement respectueuse des qualités du produit.

Cette élaboration fait partie de notre souhait de faire évoluer notre gamme de produits à base d’aloe arborescens, mais aussi de sélectionner et proposer d’autres produits naturels complémentaires de grande qualité.

Tous ces nouveaux projets verront le jour dans le respect de l’éthique de L’Île aux plantes. J’attache en effet une très grande importance au respect de l’Homme et de son environnement et je souhaite aussi assurer le meilleur service et la meilleure écoute possible auprès de nos clients. C'est ainsi que moi même et mes collaborateurs nous attachons à toujours répondre de la manière la plus exhaustive et informative à nos clients et les encourageons eux mêmes à nous faire des retours réguliers sur leur expérience de l'Aloe Arborescens. Cela nous permet de nous améliorer et de diffuser un peu plus la connaissance de cette plante et de ses multiples qualités.

Violaine Percie du Sert

 

Violaine et la plantation d'aloe arborescens

Violaine Percie du Sert dans la plantation d'aloe arborescens aux Canaries.

 

— Notre équipe

 L'équipe de L'île aux plantes

De gauche à droite :
- Bruno, co-dirigeant et conférencier.
- Olivia et Jennyfer, relation client et communication.
- Violaine, dirigeante.
- Laurie Durand, chargée de communication freelance.

 

— Notre plantation

 C’est aux îles Canaries que se situe notre plantation d’aloe arborescens biologique. En effet, toutes les conditions pédoclimatiques sont réunies pour la culture d’aloes: climat ensoleillé, précipitations, altitude, roche volcanique riche en sel minéraux, vent, air marin…

C’est dans un lieu privilégié : en plein champ et à l’air libre qu’est gérée la production d’aloès arborescens entièrement certifiée biologique. Le climat garantit un production régulière et constante des feuilles tout en préservant la qualité du produit.

Cela fait maintenant plus de 20 ans que Pierre-Marie Gélineau, horticulteur depuis 3 générations, en prend soin comme la prunelle de ses yeux, et utilise tout son savoir faire et son amour pour cette plante, afin de la rendre exemplaire et unique.

Soucieux de ses aloes, c'est en 2008 que Pierre-Marie converti la plantation à l'Agriculture Biologique, afin d’obtenir des produits naturels, et de qualité. Attentif à l’équilibre de ses plantes, il se refuse ; et cela est l’une des valeurs les plus importantes de L’île aux plantes ; aux plantations sous serres, aux produits de synthèses et autres OGM. Grâce à la maîtrise de la maturité de la plante, au respect du cahier des charges biologique, et au respect de l’écosystème, L’île aux plantes garde une éthique propre à elle-même, concernant le respect de l’environnement.

Les pieds qui sont commercialisées sont arrivés à maturité et ont au minimum 5 ans d’âge.

Aloe arborescens L'île aux plantes

 

 

— Nos valeurs

 Parce qu’il nous semble important que vous sachiez qui se cache derrière ces paroles et les produits que nous vous proposons, voilà un bel aperçu des valeurs que l’on privilégies !

 

ON DIT OUI :

Oui Ile aux plantes
  • • Aux produits d'origine naturelle et de qualité

  • • A être attentif à vos attentes et vos questions

  • • Conseiller et renseigner sur nos produits

  • • Garder une éthique du respect de l’Homme et de son environnement

  • • Aux cultures d’Aloes Arborescens plutôt qu’aux cueillettes sauvages (maîtrise de la maturité de la plante, respect du cahier des charges biologique, respect de l’écosystème).

 

ON DIT NON :

Non ile aux plantes
  • • Aux systèmes de conservation des produits qui ne respectent pas la Plante et l’Homme

  • • Aux produits de synthèses, aux OGM

  • • Aux tests cosmétiques sur les animaux

  • • A l’exploitation de la Nature par des cueillettes sauvages et autres techniques désastreuses.

TOP