L'acupuncture

L'acupuncture

L'acupuncture

L’acupuncture est une méthode permettant d’influer sur l’échange d’énergie entre le corps et le cerveau. Elle présente des effets positifs sur la dépression et l’anxiété. Attestant depuis 5000 ans dans la médecine traditionnelle chinoise et tibétaine, elle commence tout juste à être reconnu dans la médecine occidentale.

 

Une pratique chinoise et tibétaine

L’acupuncture peut être utilisée dans diverses situations : anesthésier lors d’une opération, soigner la dépression et l’anxiété, l’insomnie, les troubles intestinaux, le sevrage au tabagisme, l’infertilité féminine…

Dans la médecine tibétaine, les troubles que l’on peut rencontrer (tristesse, perte d’estime de soi, problèmes physiques…) sont les manifestations physiques d’un problème mental, à l’inverse de la médecine occidentale.

Les symptômes émotionnels et physiques sont simplement deux aspects d’un déséquilibre sous-jacent dans la circulation de l’énergie, le Qi. Celui-ci peut être influencé par la méditation, qui le régénère, la nutrition et les herbes médicinales, mais aussi l’acupuncture. L’efficacité se fait ressentir si le patient suit le traitement assez longtemps.

L’acupuncture est probablement la plus vieille technique médicale pratiquée sur la planète. Les aiguilles sont placées de manière stratégique par l’acupuncteur, sur des points précis, pour attirer le Qi. Une fois les aiguilles placées, le patient ressent une sensation de calme et de détente qui se diffuse dans tout son corps. Lorsque la séance s’achève, on constate un regain d’énergie nouvelle.

 

Connaissance du corps

En médecine traditionnelle chinoise et tibétaine, il existe différents « types de morpho psychiques », en particulier le type « yin » et le type « yang », qui sont déterminés en fonction des préférences de chaque personne : le chaud ou le froid, le matin ou soir… Cette distinction, propre à chacun, est une étape cruciale avant le commencement de la séance d’acupuncture. En effet, la stimulation de certains points peut avoir des effets absolument opposés selon les préférences des individus.

Distinguer le « type de morpho psychique » va donc permettre de prédire la réaction du cerveau face à une stimulation par l’aiguille. Sur des cas de dépression, des expériences ont révélées que dès la première séance, des soulagements se faisaient ressentir.

 

Les bienfaits

Le cerveau émotionnel peut être directement contrôlé par l’acupuncture, permettant de bloquer les régions responsables de la douleur et de l’anxiété. Un autre mécanisme d’action a été discerné par les chercheurs montrant que l’acupuncture augmente l’activité du parasympathique, le « frein physiologique », aux dépens de l’activité du système sympathique, « l’accélérateur ». Par cela, elle favorise la cohérence cardiaque et rétabli l’équilibre sur tous les organes du corps.

L’acupuncture n’est qu’un des trois piliers de la médecine traditionnelle chinoise. Il y a aussi la méditation ou les exercices de cohérence cardiaque, qui était le sujet d’un précédent article, mais aussi la nutrition. Il est donc nécessaire d’apporter une attention toute particulière aux aliments que nous ingérons.

 


 

Et vous, pratiquez-vous l'acupuncture ? N'hésitez pas à le partager en commentaire !

 

All comments

TOP