Régler son horloge biologique

Régler son horloge biologique

Régler son horloge biologique

La lumière a une forte influence sur l’homme. Elle contrôle plusieurs fonctions essentielles du cerveau émotionnel : la plupart des instincts vitaux comme l’appétit, le désir, l’exploration, la nouveauté… Son absence peut avoir de lourde conséquence sur notre organisme.

 

La lumière : un besoin vital

Jouant un rôle essentiel pour notre santé, la lumière a une action importante sur notre corps. Elle a une influence sur l’hypothalamus, cellules présentes au cœur du cerveau émotionnel et qui agissent sur les cycles du sommeil, menstruels, la régulation de la température, le métabolisme des graisses, la libido, l’humeur…

Le contrôle du feu et de l’électricité nous a permis de mieux gérer le cycle naturel de la lumière. Malgré cela, lumière artificielle que l’on utilise en hiver est 5 à 20 fois moins intense que la lumière naturelle un jour de grisaille. Ceci explique l’importance de la lumière naturelle.

Beaucoup de rythmes biologiques suivent le rythme des 24h : la température du corps (basse le matin, augmente pendant la journée pour diminuer à nouveau en fin de journée), des hormones comme le cortisol (hormone du stress), les sucs gastriques et le système digestif suivent eux aussi un rythme sur la journée. Ils sont même alignés les uns par rapport aux autres.

Les changements de fuseaux horaires peuvent dérégler ce bel ordonnément. Notamment, la tendance à rêver dite « pression des rêves » qui est une phase importante pour le cerveau durant le sommeil. Si elle n’est pas effectuée, de nombreuses fonctions biologiques sont déréglées. Ceci explique les symptômes que l’on peut ressentir lorsqu’on subi un décalage horaire mais aussi, avec moins d’intensité, quand on se couche très tard (impression d’être dans le brouillard, légère dépression, apathie…).

 

Comment rétablir son horloge biologique ?

Il existe une manière de rétablir notre horloge biologique. L’hypothalamus est biologiquement fait pour entrainer le cerveau et le corps au rythme des saisons en traquant l’allongement ou la diminution des journées. Il peut avoir une action précise et extrêmement bénéfique pour le corps lorsqu’il est bien orienté. Par cela il lutte contre les conséquences physiques et psychologiques dues aux changements de lumière journalière comme la dépression.

Une thérapie par la lumière permettant notamment la bonne orientation de l’hypothalamus existe depuis les années 1980, afin de lutter contre ces dépressions saisonnières. Elle démontrait qu’une exposition quotidienne de 30 minutes à une lumière artificielle très forte (10 000 lux) pouvait soigner ces symptômes en 2 semaines environ.

Quelques années plus tard un système, moins contraignant, voyait le jour. Il s’agit d’un appareil que l’on branche à notre lampe de chevet, simulant l’apparition de l’aube. Il suffit de se laisser réveiller progressivement. Celui-ci commence à émettre de la lumière une heure avant l’heure du réveil, d’abord de façon lente puis de plus en plus rapide. Les yeux, même fermés, captent le signal émis par l’appareil. Il est parfaitement adapté au cerveau et au corps. Le réveil se fait naturellement, en délicatesse, sans interrompre le rêve et en accord avec les rythmes biologiques. L’appareil est également doté d’une « sonnerie de rattrapage » afin de garantir le réveil.

 

Les bienfaits

Les résultats sont particulièrement satisfaisants. On constate une diminution de la dépression saisonnière associée aux symptômes d’hibernation, mais aussi une augmentation de l’énergie au réveil et pendant la journée. La stimulation de l’aube est une méthode entièrement naturelle qui peut être bénéfique à tous, que l’on soit stressé, déprimé ou pas.

 


 

Et si régliez votre horloge biologique ? N'hésitez pas à le partager en commentaire !

 

All comments

TOP