Aloe arborescens : quel régime adopter en complément ?

Aloe arborescens : quel régime adopter en complément ?

Nos conseils sur l'alimentation à suivre avec une cure d'aloe arborescens

Pour optimiser les effets de l’aloe arborescens, il est important de suivre un régime adapté sans pour autant qu’il soit trop restrictif. Quelques uns de nos conseils pour arrêter de se poser trop de questions ou de s’imposer un régime draconien.

 

Conseil n°1 : ne pas faire d’excès

Le premier conseil que l’on pourrait vous donner est simplement de ne pas faire d’excès avec les aliments gras, sucrés ou trop salés. Cela aurait pour effet de surcharger le foie et de ralentir le processus de détoxification. L’important est de manger en quantité raisonnable ce qui nous donne envie, il ne faut pas voir la prise d’aloe comme un frein au plaisir. Bien évidemment si une fringale se fait ressentir, optez pour un fruit plutôt que de dévorer une tablette de chocolat. En ce qui concerne la viande rouge, il n’est pas question de la stopper complètement si vous êtes un(e) habitué(é) mais en consommer une fois tous les deux jours suffit. Préférez cependant les viandes blanches ou le poisson, bien moins gras.

Quelques aliments à éviter : le pain, le lait de vache et ses dérivés, le sucre, les sodas, les viennoiseries et pâtisseries… Certes, c’est parfois difficile de les éviter mais lorsqu’une pathologie lourde se déclare ou que l’on veut optimiser les bienfaits de l’aloe arborescens mieux vaut mettre toutes les chances de son côté.

 

regime alimentation aloe arborescens

 

Conseil n°2 : éviter les plats industriels

Les plats préparés ou encore les biscuits que l’on trouve dans nos supermarchés sont bien souvent loin d’avoir une composition irréprochable. Tout est bon pour nous inciter à les consommer : exhausteurs de gout, colorants, conservateurs ou encore sirop de glucose. L’organisme n’est logiquement pas fait pour assimiler ce genre d’additifs dont l’origine et leur impact sur la santé est parfois méconnu. Dans tous les cas, ils sont un frein quant à l’action de l’aloe arboresens sur l’organisme. L’idéal est de concocter ses petits plats soi-même ou dans le cas où l’on achète un plat préparé, vérifier sa composition. Plus la liste est longue, et plus vous êtes sûr d’avoir entre les mains un produit peu naturel ou du moins loin de ce que vous pourriez préparer vous-même. Les sucres raffinés présents en grande quantité dans les produits industriels sont très mauvais pour la santé. Ils engendrent des pics de glycémie dans le sang et l’augmentation de l’insuline, une sorte d’hormone chargées de maitriser le taux de glucose dans le sang. Une mauvaise régulation de la glycémie, une fatigue et de nombreux problèmes de santé peuvent lui être imputé.

Alors laissez faire votre imagination, inspirez-vous sur internet ou sur des livres pour préparer des plats bon pour votre santé.

 

Conseil n°3 : boire beaucoup d’eau

Notre corps est composé de 65% d’eau, cet élément est vital pour le bon fonctionnement de notre organisme, juste après l’oxygène. Lorsqu’on en manque, de nombreux problèmes de santé peuvent se déclencher. Notre mémoire et nos muscles, par exemple, peuvent perdre énormément en efficacité. L’eau participe également à l’évacuation des déchets et donc à une meilleure détoxification de l’organisme. L’idéal est de boire 1,5 litre par jour en adoptant des petites habitudes comme prendre un ou deux verres dès le matin.

 

Conseil n°4 : varier ses menus

Manger équilibré et varié permet de bénéficier de toute la palette de nutriments (vitamines, minéraux…) utiles à l’organisme. Nous avons malheureusement tendance à consommer toujours les mêmes choses, pourtant expérimenter de nouveaux plats, de nouveaux ingrédients permet d’enrichir son alimentation et de sortir du quotidien. Evidemment changer d’alimentation doit se faire en douceur pour habituer l’organisme et éviter certains désagréments gastriques. Intégrez petit à petit de nouveaux ingrédients plutôt que d’en consommer trop d’un seul coup.

Le saviez-vous ? Plus le contenu de votre assiette est coloré et plus la diversité en vitamines, minéraux et composés phytochimiques est étendue.

Pour optimiser votre cure d’aloe arborescens, suivez autant que possible ces quelques conseils élémentaires. Ils sont cependant valables toute l’année, même hors cure pour garder une santé de fer ! Et pour plus d'informations sur l'hygiène de vie à adopter en cas de pathologies lourdes, rendez-vous dans notre notre librairie. Nous avons sélectionnés plusieurs livres pour leur pertinence et leur qualité dont, à paraitre prochainement, le livre "Cancer, un accompagnement qui change tout" du Dr Ménat et du Dr Dumas.

 

L.D

 

En cas de doute, découvrez les explications : quelle posologie prendre pour votre cure d'aloe ?

 

All comments

TOP