3 produits à éviter lors d'un cancer

3 produits à éviter lors d'un cancer

Conseils sur les aliments à éviter lors d'un cancer

Lors d'un cancer, certains aliments ou compléments alimentaires sont à proscrire pour éviter toutes intéractions négatives. Explications sur les 3 erreurs à ne pas commettre en cas de maladie.

 

Erreur n°1 : Consommer du pamplemousse

Le pamplemousse, un fruit pourtant sain, est accusé d’être dangereux pour la santé s’il est consommé lors d’un traitement médicamenteux. Les actifs qu’il contient (naringénine, naringine ou encore paradisine…) modifieraient la réaction de l’organisme quant à l’assimilation de certains médicaments les rendant même toxiques pour celui-ci. En effet le pamplemousse opère un blocage d’enzymes (les cytochromes P450) dont la fonction est de métaboliser les médicaments. Leur élimination est donc réduite voire stoppé, entrainant une apparition de réactions toxiques pour l’organisme.

Seulement certains médicaments sont concernés mais beaucoup d’entre eux sont utilisés pour le traitement du cancer. Alors pour éviter tout problème durant le traitement, oubliez le jus de pamplemousse et optez plutôt pour un jus de légumes frais.

 


Produits à éviter lors d'un cancer

 

Erreur n°2 : Consommer de la gelée royale

La gelée royale est un produit fabuleux pour stimuler l’activité physique et intellectuelle. Cependant il faut absolument l’éviter en cas de cancer avéré. Elle stimulerait notamment la prolifération de lignée cellulaires dont la plus connue la MCF-7, propre au cancer du sein. De plus, par les hormones qu’elle contient (testostérone, progestérone…), elle est à proscrire dans le cas de cancer hormono-dépendants comme celui du sein, de l’utérus ou encore de la prostate.

Si vous souhaitez un produit dédié à la stimulation du système immunitaire et à la protection de l’organisme n’interagissant pas avec vos traitements, optez pour la propolis ou l’aloe arborescens.

 

Erreur n°3 : Manger trop de sucre blanc

Le sucre est l’aliment à faire disparaitre de son alimentation lorsqu’un cancer se déclare. Très néfaste, il nourrirait les cellules cancéreuses et participerait même à leur croissance. De quelle façon ? Pour absorber le sucre consommé, l’organisme va sécréter de l’insuline libérant alors une molécule, l’insulin-like growth factor-1 (IGF), qui participe à la croissance des mauvaises cellules mais aussi à leur invasion sur les tissus sains voisins. Les sucres les plus dangereux sont le sucre blanc raffiné ou encore le sirop de glucose, présents dans de nombreux produits industriels. Evitez donc toute consommation excessive de produits transformés de façon industrielle voire bannissez-les de votre alimentation.

Cependant tous les sucres ne sont pas à éviter absolument, certains peuvent être privilégiés comme le miel ou le sirop d’agave. Leurs indices glycémiques plus bas et leur composition restent intéressants. Le miel a des propriétés très positives pour l’organisme. Nombres d’études ont démontré l’étendue de ses propriétés thérapeutiques particulièrement un rapport, publié dans le Science News en 1993, qui le classe en haut de la liste des agents de lutte potentiels contre le cancer. Ces résultats ne sont pas étonnants au vu des nombreuses vertus du miel : antibactérien, antifongique, antioxydant, anti inflammatoire, anti prolifératif… Il aiderait également à potentialiser l’action des médicaments.

 

L.D

 

Découvrez également notre article sur le régime à adopter pour une cure d’aloe arborescens optimale !

 

All comments

TOP